Le Leadership est-il réservé aux anglo-saxons ?

Le Leadership à l’américaine n’est plus un mythe pour les passionnés de management ou plus simplement ceux qui le pratiquent au jour le jour. Le management Bleu-Blanc-Rouge se pose sur la gestion optimale des connaissances avec un manager qui est un employé de la boîte avant tout. Nous avons différents styles de management, mais pourquoi n’adopterons-nous pas les différents styles de leadership de nos camarades britanniques ou surtout outre-atlantique?

Une culture de Leader – les Etats-Unis

Plus qu’une volonté, c’est devenue une obsession. Les américains aiment et veulent un Leader autant dans au toit du monde: Président des Etats-Unis d’Amérique, à la tête des entreprises mais également au sein de chacun d’entre eux. Le rêve américain repose sur le socle de la réalisation de soi, de se prendre en main, être son propre leader en s’inspirant des leaders qui ont réussis. Dans les listes de profils recherchées chez Harvard par exemple, le « Leadership » se classe troisième. Simple coïncidence? Non, c’est une généralité comme précise et affirme l’ex Président de la prestigieuse école de Yale Kingman Brewster:

« We are looking for students we can help to become the leaders of their generation in whatever they wish to pursue. »
Nous recherchons des étudiants que nous pouvons aider à devenir des leaders de leur génération, quelque soit leur vœu.  

Le système éducatif américain nourrit chaque personne de leadership autant en contant les histoires de G.Washington, Lincoln ou de tous les pionniers qui font la raison du pays. Mais cela ne s’arrête pas seulement à l’histoire, mais également dans les activités extra-scolaires, qui sont tout aussi importantes que le parcours académiques. La Bourse au Mérite est tout autant alloué aux étudiants que les Bourses pour les Sportifs. Cela permet aux étudiants de se concentrer autant dans les études que dans leurs passions sportives ou même autres. Cela crée des communautés indépendantes qui s’auto-régulent et s’auto-suffisent. Chaque communauté crée des leaders également pour pouvoir représenter et mener le groupe à bon port. D’où nous pouvons voir une même personne qui peut être leader dans une communauté et contributrice dans d’autres.

Y-a-t-il qu’un seul modèle de leadership? Le leadership à l’américaine est-il monosyllabique?

Winston CHURCHILL, le discours où chaque mot sonne comme un boulet de canon

Comment ne pas parler de Winston CHURCHILL et son fameux discours « Blood, Toil, Tears and Sweat » (littéralement « Du sang, de la labeur, des larmes et de l’effort/transpiration »). C’est un modèle d’efficacité d’un leadership qui a su rassembler avant la grande bataille et la victoire sur les nazies.

Nous sommes le 13 mai 1940, W. CHURCHILL fait face à la Chambre des Communes alors que l’Europe tombe progressivement aux mains des Nazies, la Grande-Bretagne subit de sérieuses pertes économiques et militaires, des attaques quotidiennes par la mer, une population qui est aux bords de l’agonie et du désespoir ayant juste une envie : la fin de cette guerre. Lorsqu’on attend cet homme brillant qui est le Premier Ministre de l’époque se présenter, le monde s’attend à un discours moralisateur, rassurant et qui promet une fin heureuse et sans douleurs. Mais il prend le monde à revers en proposant un discours qui repose sur des réalités : la dureté de la guerre = « du sang, de l’effort et des larmes ». Il trouve les mots, l’intonation, la force de sa prestance pour expliquer que ce « dernier effort » n’est pas quelque chose de personnel mais pour l’avenir de la Grande-Bretagne, le monde et même l’Humanité. Il est nécessaire, selon lui, de combattre « cette monstruosité » afin de défendre les valeurs morales et humaines que tout Homme a besoin pour vivre. Il rassemble le monde pour un « combat historique ». Nous savons tous l’effet de ce discours sur la population, sur l’exécutif britannique et l’issu de cette seconde Guerre Mondiale. Dans le même principe, nous avions pu voir le discours de Charles de Gaulle salvateur. Ce charisme à la britannique est un type de leadership incontestable et dont l’efficacité s’est fait remarquée au cours des années.

Mais nous ne pouvons comparé le Leadership de CHURCHILL à la poigne de fer à la Margaret THATCHER, quels sont donc les différents types de leadership?

Les différents types de Leaderships

 

On peut énumérer 8 types de leadership dans le monde si l’on se fie à la typologie mise en place par ASAE Center.

Le Leader Charismatique

Oprah WINFREY – Show-Business Guru
Barack OBAMA – 44e Président des USA

Leurs simples noms raisonnent comme une philosophie, un dynamisme, une « aura » qui s’en dégage. Barack OBAMA avec son très fameux « Yes, we can » et encore plus impressionnant Oprah WINFREY avec sa fan base incroyable à travers le monde représente les deux symboles d’un leadership charismatique. Oprah WINFREY est d’autant plus intéressant, car ne faisant nullement parti de la scène politique mais « seulement » du show-business; il est dit qu’elle a sérieusement influencée l’opinion favorable à l’élection de M. OBAMA lors de son premier mandat.

Biopsie du Leader Charismatique:
  • Influence l’opinion
  • Source d’inspiration
  • Dynamique et créateur de dynamique dans son sens
  • Possède un capital « confiance » en lui-même et auprès des autres assez important
  • Peut créer une ambiance de travail positive
  • Peut aussi créer de « l’anarchie » en son absence

C’est un leadership à double-tranchant. Je préconiserais ce type de Leadership dans des départements qui nécessitent un dynamisme en tout point, un nouveau projet à lancer, etc. Il nécessite une présence quasi-permanente du leader pour pouvoir bien motiver son équipe dans le sens de la marche. Il n’y a pas de possibilités d’imprécisions car ce leader représente la « tête » à l’image de son équipe.

Le Leader Innovant/Créatif

Steve JOBS – Apple
Octave KLABA – OVH

Autant l’incontournable Steve JOBS avec sa marque à la pomme, tout comme Octave KLABA et son génie pour le Cloud service et OVH; ces deux leaders se caractérisent par le respect pour leurs innovations. Aux Etats-Unis, la culture de l’entrepreneuriat et de l’innovation vont de pair quand on regarde la Californie, la Silicon Valley ou encore d’autres régions où les start-ups naissent chaque jour. Ces leaders inspirent le respect pour leur créativité et leur réussite.

Biopsie du Leader Innovant/Créatif:
  • A un esprit analytique affûté
  • Peut apporter de nouvelles solutions à des problèmes qu’il détecte à son origine
  • Crée une ambiance de travail qui favorise la créativité et l’esprit de groupe
  • Son esprit créatif et d’entrepreneur l’amène à prendre des risques et encourage la prise de risque auprès de ses collaborateurs
  • Arrive à recentrer l’équipe malgré les échecs, une sorte de leader « failproof »
  • La satisfaction et le bonheur au travail vont au centre de son management

Ce type de management est conseillé pour les boîtes en communication, consulting, concept innovant ou entreprise véhiculant cet esprit de constante innovation & prise de risque. C’est un leadership qui plaît aux anglo-saxons et plus particulièrement aux américains qui voient une dynamique positive et d’évolution quelque soit l’environnement auquel est confronté la boîte.

Le Leader Coach

Tom COUGHLIN – Coach des NY Giants (NFL)
José MOURINHO – Coach Chelsea FC (Football)

Assez récurrent dans l’univers sportif, c’est le type de Leader « Coach » qui commande et contrôle tout à l’instant t. Tout est planifié à l’avance, tout est paramétré pour réussir, plusieurs trajectoires avec des scénarios plausibles analysés, l’équipe est composé par rapport à la complémentarité et aux exigences de « skills needed »; de compétences requis pour la mission. En bref, il s’agit là d’un Leader qui anticipe, qui réagit et qui mène son équipe d’un point A à un point B. Il impose le respect et il est autoritaire sans être dictateur.

Biopsie du Leader Coach:
  • Les règles sont à respecter et respectables
  • Très bon profil pour les gestion de crise
  • Les deadlines sont très souvent respectés
  • Management du style top-bottom
  • Les décisions sont centralisées et l’exécution maitrisée

Parfait Leader en temps de crise, il saura faire respecter les règles avec son autorité et sa poigne de fer. Ce type de profil est nécessaire pour les management de crise où chaque élément pourrait mettre la pérennité de l’entreprise en jeu. Ce style de Leader ne peut, malheureusement pas se faire dans la durée.

Leader « Laissez-faire »

François HOLLANDE – 24e Président de la France
Laurent BLANC – Coach PSG (Football)

Leader qui s’efface au profit de son équipe, il veille au bon fonctionnement de la machine. Il « laisse faire » et agi pour corriger les éventuels trajectoires hors des circuits prévus par l’entreprise. C’est un Leader qui est prévu à long-terme et assez apprécié de la part de ses collaborateurs pour sa diplomatie, son écoute et sa flexibilité.

Biopsie du Leader « Laissez-faire »:
  • Est informé, au courant de tout, garde un œil averti et extérieur tout en étant à l’intérieur
  • Calme, patient, il peut être une bonne oreille d’écoute pour le reste de l’équipe
  • Peut être à la tête de plusieurs leaders et peut amener à orchestrer le tout à l’unisson
  • S’efface au profit des autres afin de maximiser l’apport de chacun
  • L’autonomie de l’équipe, son efficacité et la diversité des compétences permettront d’avoir ou non la réussite du Leader

Il n’est pas un grand décisionnaire, mais sa responsabilité réside dans la bonne cohésion de l’équipe. Il est comme un opérateur machine automatisée qu’il doit veiller au bon fonctionnement de ce-dernier. L’ensemble peut fonctionner même sans sa présence mais il doit veiller à remplacer les éléments manquant, amener une nouvelle énergie au bon moment, veiller à que la trajectoire soit en accord avec les principes et les objectifs fixés, etc. Mais son rôle est différent du « chef d’orchestre » car il ne donne pas le tempo de travail mais assiste seulement l’équipe en cas de besoin.

Le Leader « Chef d’Orchestre »

Jeff BEZOS – PDG d’Amazon
Marissa MEYER – PDG Yahoo!

A la fois innovant et des « évolutionnistes » en accord avec leurs époques, les « Chef d’orchestre » sont entre le « Laissez-faire » et le leader « Command & Control » du type Leader Coach. Entre ces deux antipodes, ils se distinguent par leurs relatives aisance à s’adapter au marché à chaque moment. Amazon avec Jeff BEZOS en est l’exemple type. Il est l’archétype de ce type de Leadership. Innovant, créatif, il a fondé Amazon au début de sa carrière. Mais à l’instar de Steve JOBS ou Bill GATES, il s’est relativement effacé pour laisser la marque prendre le dessus. Il y a une relative déconnexion avec sa propre image et la boîte même si à l’intérieur de la boîte; M. BEZOS est perçu comme le Guru par excellence. Marissa MEYER après avoir quittée Google dans laquelle elle a travaillée pendant 13 ans en tant que Vice-Présidente. A réussi à faire un coup d’éclat et renouveau à Yahoo! pour ensuite travailler derrière la marque afin que Yahoo! travaille à l’unisson.

Biopsie du Leader Chef d’Orchestre:
  • Pose les standards et le niveau d’exigence (relativement élevé) au sein de la boîte
  • Est utile quand il travaille dans une équipe qui est déjà auto-régulée et motivée soi-même (comme pour le Leader « laissez-faire »)
  • Chaque décision prise marque le « tempo » à suivre et représente toujours une décision-clé et stratégique pour le groupe
  • Le niveau d’exigence du leader sera élevée en demandant 120% de ses collaborateurs en travaillant sur les synergies effectives
  • Rythme assez soutenue

Excellent Leader pour une entreprise quant il s’agit de relancer l’activité, s’adapter au marché après un changement radical (nouvelle législation oppressante, lobbying négatif, compétiteur sérieux et offensif, etc.). Il peut sortir le meilleur de ses collaborateurs mais peut également causer des « burn-outs » dû à la charge de travail et niveau d’exigences élevé. C’est un leader de transition qu’il faut laisser place par la suite ou s’adapter à un tempo plus bas et alterner entre ce leadership et le « laissez-faire ».

Le Leader Serviteur

Herb KELLEHER – PDG de Southwest Airlines
Vineet NAYAR – PDG de HCL Technologies

Comme Jeff BEZOS pour l’exemple parfait du Leader Chef d’Orchestre, Vineet NAYAR est l’archétype du Leader Serviteur. Son modèle managérial du « Employees first, customer second » (les employés d’abord, les clients ensuite) représente bien la philosophie de ce type de leadership. Un leadership qui met en avant le bien-être des collaborateurs en favorisant l’environnement de travail afin d’augmenter l’implication de ces-derniers pour les objectifs de l’entreprise. C’est un « target management passif », c’est-à-dire que le but sera atteint mais sans demander par soi-même de s’impliquer. Il s’agit là de responsabiliser les collaborateurs qui s’impliqueront de leurs propres griefs.

Biopsie du Leader Serviteur:
  • Sert les autres avant de se servir pour ses propres intérêts
  • La décision est collective et collégiale
  • Fournit les outils au bon déroulement du travail mais ne donne pas de directives précises (il fournit le cadre seulement)
  • Met en avant son équipe et donne tous crédits pour la réussite à ces-derniers
  • Travaille sur les « soft skills » et crée une culture d’entreprise, et culture de travail en les inculquant aux collaborateurs
  • Difficile de fixer des deadlines à tenir due à la flexibilité managériale

Leader Guru

Jessica PEARSON – Suits (Fiction)

Je n’ai trouvé que ce personnage de la série Suits (série d’avocats aux Etats-Unis) qui illustre parfaitement le style managériale du Leader Guru. Un manager qui recadre quand il le faut, laisse l’indépendance pour ses collaborateurs et agit comme un conseiller à tout moment. Il sait prendre les décisions quand il le faut et agit en conséquence en ayant conscience des responsabilités qui l’incombent. Généralement il inspire le respect par ses réalisations passées, son ascension dans la carrière et sa riche carrière professionnelle.

Biopsie du Leader Guru:
  • Inspire le respect
  • A la fois directif, source de motivation et conseiller
  • A l’écoute de ses collaborateurs
  • Très certain de ses décisions et respire la sérénité à toute épreuve

C’est un type de leadership à moyen et long terme. Il peut être utile dans des situations de changement, dans un environnement extrêmement compétitif, avec une équipe de collaborateurs à très haut niveau de compétences et qualifications. Excellente maîtrise de soi-même et imposant le respect pour son expertise et sa carrière, il est un excellent conseiller en tout point. Par contre, il peut dans des cas de crise perdre sa lucidité et donc créer une désorganisation au sein de ses collaborateurs.

Leader « Trendsetter »

Larry PAGE – Co-fondateur Google
Sergey BRIN – Co-fondateur Google

Google est à l’image de ses fondateurs : uniques, dynamiques, singuliers. En effet, c’est un leadership unique qui crée le « trend », qui crée une philosophie, une culture d’entreprise à tel point qu’il est impossible de délié les deux. Travailler chez Google c’est adhérer à la philosophie de Larry PAGE et Sergey BRIN. C’est également comprendre et respecter leurs directives et leurs décisions. Ceux sont des philosophes du management. Nous pourrons classer Henry FORD, Mark ZUCKERBERG ou encore d’autres, qui ont crée plus qu’une simple entreprise. Ils véhiculent une nouvelle façon de concevoir une entreprise et le management.

Biopsie du Leader Trendsetter:
  • Pense, vit et respire entreprise
  • Espère et attend que ses collaborateurs vivent dans la même « bulle » que la sienne
  • Sert de modèle-type à tous les autres collaborateurs et surtout aux Middle Managers
  • Souvent un management top-bottom mais également des possibilités de bottom-up (comme avec les idées)
  • Entreprise très productive, très innovantes et où la créativité est encouragée
  • Ne compte pas les heures, leader de type stakhanoviste

Un leader pas comme les autres, et il peut plaire comme déplaire. C’est une philosophie auquel il faut adhérer, il est très difficile d’appliquer ce leadership dans toutes les entreprises. Il est donc rare de trouver ce type de leader dans le middle-management.

 

Maintenant que vous en savez plus sur les types de Leadership, quel est le vôtre?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.